Éduquer son chiot : le guide complet et pas-à-pas

Le dressage de votre chiot peut être particulièrement complexe puisqu’il demande du temps et de l’implication. Il est pourtant indispensable de le façonner dès son arrivée au domicile, car sinon les conséquences pourraient s’avérer désastreuses. Ainsi, l'éducation doit débuter dès l'accueil de votre chiot.

Il n’est pas rare de découvrir un chien agressif et menaçant, car les propriétaires n’ont pas eu l’occasion de l'éduquer grâce à la compréhension du comportement canin. Plusieurs aspects doivent être énoncés comme l’accueil, la propreté, le dressage… D'autres problèmes doivent être pris en compte, mais il existe à chaque fois une astuce précise.

De nombreuses solutions sont à votre disposition grâce à l’essor du Web. Vous n’aurez aucune difficulté pour trouver un guide détaillé qui vous accompagnera dans votre mission éducative. Vous serez aussi invité à faire appel à un éducateur ou à piocher dans notre librairie.

Nous vous recommandons trois ouvrages rédigés par des professionnels canins. Ces derniers disposent de l'expérience nécessaire pour vous épauler dans votre démarche, mais attention, les experts ne peuvent pas éduquer votre chien à votre place ! Enfin, certaines races ont des prédispositions pour le dressage, vous aurez donc plus de facilités avec un Berger allemand qu’un Bull Terrier. Il faudra bien sûr prendre en compte ces spécificités avant d’acquérir un chiot.

Eduquer son chiot

Quelles sont les différentes phases de l’éducation à prendre en compte ?

  • L’accueil du chiot nécessite de la rigueur

Accueillir un chiot ne doit pas être une décision prise à la légère car elle vous engage pour de nombreuses années. Cette première étape demande une attention particulière puisqu’il est impossible de le séparer de sa maman avant deux mois. Des éleveurs ont même pris la décision d’ajouter un mois supplémentaire pour que son bien-être soit optimisé. En effet, durant les premières semaines de sa vie, il a les moyens de développer sa socialisation avec sa mère, ses frères et sœurs ainsi que les autres chiens de l’élevage.

Plus vous aurez tendance à le séparer très tôt, plus il aura des lacunes. C’est grâce à cette compagnie qu’il pourra par exemple acquérir la notion de propreté. Cette dernière ne concerne pas les excréments, mais davantage l'attitude lorsqu'il a envie de se soulager.

Cet accueil demande aussi une préparation du logement puisque le chien nécessite de nombreux accessoires : laisse, collier ou harnais, gamelles, niche ou coussin et des jouets. Ces derniers ont un intérêt particulier notamment pour le dressage ou l'acquisition de certaines compétences.

bien accueillir un chiot
  • L’acquisition de la propreté

Apprendre la propreté à un chiot n'est pas une mince affaire et cet apprentissage est une étape très importante dans la vie du bébé chien. Vous devez être conscient qu’il ne pourra pas sortir faire ses besoins dès son arrivée à votre domicile. Avec sa maman, il a pu apprendre à se lécher ou à se gratter, et même à sortir de son lieu de prédilection pour se soulager. Par contre, il n’aura pas l’occasion d’ouvrir la porte pour se promener. Votre implication pendant cette période est inévitable et attention, la violence n’aura aucun impact positif.

Le contraire pourrait même se produire puisque les coups sont susceptibles de le rendre agressif. Il existe par contre une méthode très simple à mettre en place, elle consiste à le sortir à des heures stratégiques que ce soit après le repas, la sieste ou le jeu afin de le récompenser à l’extérieur. Dans ce cas de figure, il ne faudra pas hésiter à lui donner une récompense (croquette, gâteau…). Il comprendra rapidement que les besoins à l'intérieur ne sont pas les bienvenus.

Ces friandises sont primordiales pour l’éducation du chiot, mais parfois il y aura quelques accidents. Inutile de lui mettre sa tête dans ses excréments, car il ne pourra pas assimiler ce comportement. Il pourrait devenir craintif, ce qui retarderait ainsi son apprentissage.

Il faudra par contre le sortir dès qu’il commencera à faire ses besoins afin de le récompenser. Cet apprentissage peut être plus ou moins long, certains compagnons demanderont pratiquement 12 mois alors que d’autres seront propres à 8 mois. Le temps dépendra aussi de son logement (appartement ou maison), il est toujours plus facile de se soulager lorsque le chien passe pratiquement sa journée dans le jardin. Cela est aussi valable pour tous ceux qui n'ont pas le droit d'accéder à l'intérieur.

  • Le dressage du chiot commence dès son arrivée

Certes, cette petite boule de poils est adorable, mais, si vous ne prenez pas le temps de lui apprendre quelques bases, vous serez confronté à une grande difficulté. Il est toujours très compliqué de déconstruire l’éducation d’un chien. C’est pour cette raison qu’il est préférable d’agir dès son arrivée.

Comme il a plusieurs semaines, vous aurez plus de facilité pour lui apprendre diverses notions. Dans la catégorie du dressage, nombreux sont ceux qui décident de faire appel à un professionnel. Les éducateurs canins peuvent être d’une grande aide, ils vous aideront à adopter immédiatement le comportement attendu.

Eduquer mon chiot

Dans ce contexte, le gain sera clairement intéressant surtout pour certaines races qui auraient des prédispositions à l’agressivité. Cela dépendra aussi du lieu dans lequel ils ont vu le jour. Les premières semaines passées chez un éleveur ou un propriétaire ont tendance à impacter durablement son futur.

Le dresseur peut donc être une astuce à ne pas négliger, il aura les compétences nécessaires pour vous apprendre à réagir en fonction des situations qui se profilent à l’horizon. Il sera éventuellement de précieux conseils si toutefois votre chiot pleure toute la journée. Après une visite chez le vétérinaire qui aura balayé d’un revers de la main un problème de santé, il faudra se focaliser sur son quotidien.

Généralement, les pleurs ainsi que l’aboiement sont les conséquences d’un ennui. Pendant votre absence, il n’a pas les moyens de s’occuper, sauf en détruisant tous les meubles de votre maison. Dans ce contexte, l’éducateur pourra vous transmettre son savoir afin de vous aider à lui apprendre à rester seul. Il existe plusieurs astuces appréciables pour l’aider à passer cette étape.

Par exemple, vous pouvez l’isoler alors que vous êtes au domicile ou réaliser de faux départs, et même lui donner un jouet à ronger pendant vos absences. Ce dernier représente clairement une bonne idée surtout si vous réussissez à loger une friandise à l'intérieur. Il fera son possible pour tenter de la déguster.

Le dressage s’effectue beaucoup par le jeu et les récompenses comme nous avons pu le découvrir au préalable. Ils permettent de capter son attention ou de le détourner d’une bêtise. Si le chiot s’attaque à votre canapé, vous devez le stopper avec un clicker puis lui proposer une gourmandise ou un jeu. Il comprendra rapidement que ce comportement n’est pas celui attendu.

C’est aussi valable pour l’acquisition de la propreté ou si votre chien a tendance à mordiller, voire à mordre. Même si cela peut apparaitre comme mignon lorsqu’il a quelques semaines, cela deviendra problématique à l’âge adulte.

Vous devez donc lui apprendre à ne pas mordiller comme auraient pu le faire sa mère ou ses frères et sœurs. Il suffit de détourner votre attention tout en arrêtant la phase de jeu. Les chiots comprennent rapidement les comportements à fuir et à adopter grâce à ces astuces.

Ne pas négliger l’aide d’autrui pour éduquer son chiot

Il est judicieux de passer plusieurs semaines sur cette éducation, car vous gagnerez rapidement en liberté et en autonomie par la suite. Un chiot qui a appris à rester seul sans pour autant être impacté par du stress ou de l’angoisse n’aura pas tendance à aboyer ou à devenir un destructeur pendant votre absence.

C’est un véritable confort qu’il ne faut absolument pas négliger. C’est également valable pour l’apprentissage de la propreté. Un animal qui a compris qu’il fallait attendre cette heure précise pour sortir ne fera plus ses besoins au domicile. Vous ne devrez plus sortir la serpillère dès que vous rentrerez du travail.

Si vous avez besoin d’une aide supplémentaire, vous pourrez toujours vous focaliser sur quelques livres dont celui dédié à l’éducation, des chiots pour les nuls. Cet ouvrage est parmi les meilleurs puisqu’il a largement comblé les attentes des propriétaires. Au cours des 18 derniers mois, ce sont tout de même 50 000 exemplaires qui ont été écoulés.

Il a été écrit par Sarah Hodgson, qui a la particularité de diriger une école de dressage. Vous aurez de ce fait toutes les informations nécessaires en fonction de la race, des situations, de l’alimentation, les soins à réaliser, la cohabitation avec les autres animaux, les enfants… En parallèle, un cahier photo dédié aux chiots est offert avec le livre.

livre éduquer son chiot pas à pas

Livre éduquer son chiot pas à pas

Colette Arpaillange propose un ouvrage baptisé Eduquer son chiot, pas à pas, mois par mois. Il est complet puisque vous bénéficierez de 14 leçons très pratiques à mettre en place. Ce docteur comportementaliste évolue à l’École nationale vétérinaire de Nantes, elle possède donc les compétences nécessaires pour vous épauler dans votre démarche. Ce livre vous donnera les moyens de bien élever votre chiot pour qu’il devienne un compagnon à la fois heureux et débrouillard. Il sera aussi très facile à vivre. C’est un guide détaillé qui propose le comportement à adopter en fonction de l’âge, des races…

Comment élever son chiot

Livre comment élever son chiot

Si nous devions vous conseiller un troisième livre, ce serait celui de Gwen Bailey. Baptisé Comment élever son chiot, il met en avant les méthodes à privilégier pour que l’éducation soit réussie et surtout fondée sur l’amour et la confiance. A nouveau, il est primordial d’insister sur le fait que les méthodes brusques ainsi que la violence n’ont aucun impact positif sur l’animal. Grâce à cet ouvrage, votre mission éducative sera optimisée pendant les 12 premiers mois de sa vie. Vous pourrez ainsi avoir un chiot heureux, équilibré et en bonne santé.

Il existe même une formation en ligne proposée sous la forme de vidéos

chiemodedemploi

Comme c’est le cas pour les professions, les internautes ont la capacité de jouir d’une formation canine disponible sur internet. Si vous n’êtes pas un fan de livres, cette solution peut s’avérer particulièrement attractive.

Cette méthode est ludique puisqu’elle est basée sur les images, elle sera donc beaucoup plus facile à comprendre pour certains et surtout plus facile à mettre en place.

Cette formation en ligne est produite par Wamiz TV, et animée par Clémentine Turgot et Chloé Fesch. Ce sont deux expertes en éducation, elles vous aideront à supprimer les mauvaises habitudes de votre chien, car il est relativement complexe de déconstruire une première éducation.

C’est pour cette raison qu’il est préférable d’opter immédiatement pour le bon comportement. Vous gagnerez un temps précieux. Ce sont donc sept heures de vidéo qui sont à votre disposition et elles ont la particularité de balayer tous les aspects de l’éducation et du dressage que ce soit pour l’acquisition de la propreté, l’accueil du chiot à la maison, la cohabitation avec les autres animaux, son comportement à l’extérieur ou sa capacité à aboyer dès qu’il voit une personne.

Vous serez ainsi en mesure d’apprendre que l’éducateur canin ne peut pas éduquer votre chien à votre place, vous devez donc mettre en pratique ses conseils.

Une éducation impactée par la race de votre chien

Les animaux fonctionnent comme les humains, ils ont leur caractère propre et diverses compétences. Certains chiens seront donc plus faciles à éduquer alors que d’autres seront véritablement têtus. Il est important de prendre en compte cet aspect avant d’accueillir un chiot à la maison.

Cela vous permet par exemple de sélectionner un animal qui ne sera pas dérangé par votre absence si vous avez tendance à passer beaucoup de temps à l’extérieur de votre domicile. A contrario, si vous appréciez les promenades et le sport, il sera judicieux de se diriger vers certaines races.

  • Les chiens très faciles à éduquer

De nombreuses races ont des prédispositions, celles qui disposent des meilleures notes sont souvent utilisées pour des tâches complexes. Par conséquent, les animaux dédiés aux actes de sauvetage, la sécurité, les troupeaux sont très sympathiques. L’éducation sera relativement aisée dans ce cas de figure, vous pourrez ainsi vous focaliser sur le Berger du Caucase, le Bichon maltais ou encore le Berger allemand et même le Cavalier King Charles Spaniel. Contrairement aux idées reçues, le Caniche possède quelques compétences qui rendront son éducation particulièrement aisée. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est souvent dans les concours.

  • Les races qui sont faciles à éduquer

Un cran, au-dessous nous retrouvons les chiots qui possèdent tout de même des prédispositions, mais il faudra par contre une attention un peu plus soutenue. L’American Staffordshire Terrier possède une mauvaise réputation à cause d’une certaine agressivité. En réalité, il est relativement facile de le façonner pour qu’il soit agréable au quotidien.

Dans cette catégorie, nous rentrons surtout les animaux qui seront utilisés pour la chasse comme le chien courant qu’il soit d’Istrie ou de Bosnie.

Même s’il demande un peu plus d’attention, le Basset des Alpes est très sympathique, il possède de nombreux points. Il est facile à entretenir, il s’entend très bien avec les autres animaux, il sera idéal avec les enfants, il est calme et surtout propre, mais par contre, il ne supportera pas très bien le quotidien dans un appartement, vous devez obligatoirement lui proposer un accès régulier à l’extérieur.

  • Des races plus complexes à éduquer

Certains caractères ne sont pas faciles au quotidien, c’est sans doute dans ces cas de figure dont vous aurez besoin d’une aide comme un éducateur canin. Il sera en mesure de prendre en compte les spécificités de l’animal pour qu’il puisse être éduqué convenablement.

Vous devrez de ce fait mettre les bouchées doubles pour le Basset artésien normand ou le Beagle. Ce dernier est très bon pour la chasse en meute, mais il a besoin d’un cadre très précis et surtout rigoureux. Dans le cas contraire, il aura tendance à partir dans tous les sens, ce qui deviendra rapidement ingérable pour les maîtres. Ce sera aussi le cas pour le Bulldog, le Carlin ou le Parson Russel Terrier. Ce dernier est très têtu, il demande une attention particulière.

C’est aussi le cas pour le Jack Russel Terrier, il est très fort pour la chasse au sanglier ou trouver les lapins, mais il essaye à maintes reprises de tester les limites de son maître. Il a une bonne acquisition du comportement à adopter, mais son regain d’énergie peut rapidement dépasser les propriétaires. Comme pour d’autres races, il faudra le promener régulièrement et le faire courir surtout s’il est sujet à l’embonpoint. Cette race est réputée pour prendre rapidement du poids surtout si elle n’a aucune activité extérieure.

  • Les chiens très difficiles à éduquer

Dans le contexte opposé, certaines races sont pratiquement faites pour l’état sauvage. Elles ont des difficultés à être façonnées, c’est par exemple vérifié avec le Chien-loup de Saarloos ou le Chien-loup tchèque. Ils n’ont pas pour habitude de se plier aux exigences de l’Homme. Il sera judicieux d’avoir une main de maître pour réussir à les éduquer sans accrochage.

D’autres races se retrouvent dans un contexte similaire à savoir le Tosa, le Sloughi, le Shar Pei ou encore le Husky sibérien, le Chow-Chow et le Bull Terrier. Ce dernier a tout de même de véritables points forts, il est gentil avec les enfants, affectueux, joueur, mais il ne s’entend pas très bien avec les autres animaux.

Par contre, si vous souhaitez un animal d’intérieur alors que vous logez dans un appartement, il devrait rapidement combler toutes vos attentes et celles de votre famille.

BESOINS DE PLUS DE CONSEILS ?

Recevez par email 3 vidéos gratuites liées à l'éducation du chiot, réalisées par nos partenaires de chez Wamiz TV, et des éducateurs canins comportementalistes. C'est très simple, il suffit de rentrer votre adresse mail.