Chiot qui pleure : le guide complet pour agir

Les chiots peuvent développer un trouble du comportement si aucune attention particulière n’est accordée. Lorsqu’ils se mettent à pleurer, il est difficile de résister, mais il est nécessaire de trouver la cause afin d’apporter une solution adaptée. Si le chien est seul, cela peut aussi se transformer en une nuisance pour le voisinage au même titre que d’autres problématiques comme le vagabondage.

Il existe à chaque fois une raison qui explique les pleurs : le chiot a peur, mal, froid, il est effrayé par les bruits extérieurs, il est seul, il a faim ou encore il doit faire ses besoins.

chiot qui pleure

ET SI VOUS SUIVIEZ LES CONSEILS GRATUITS D'UN DE NOS EXPERTS ?

Recevez par email 3 vidéos gratuites liées à l'éducation du chiot, réalisées par nos partenaires de chez Wamiz TV, et des éducateurs canins comportementalistes. Entrez votre adresse mail pour les recevoir immédiatement !

Pourquoi les chiots pleurent-ils sans cesse ?

Il est en mesure de s’exprimer de cette façon pendant plusieurs heures sans pour autant s’arrêter. En effet, que ce soit pendant la journée ou la nuit, le chiot n’a jamais de limites, cela devient donc très problématique pour vous et l’entourage. Cela peut même générer une bonne dose de stress.

Cette émotion négative n’est pas la seule puisque vous serez rapidement enveloppé par un profond agacement mélangé à un sentiment de peine. Toutefois, le voisinage n’apprécie guère cette nuisance, il est de ce fait impératif de trouver une solution. Cette dernière peut être identifiée uniquement si vous trouvez la cause.

De ce fait, un chiot peut hurler parce qu’il n’arrive pas à gérer la solitude. Dans d’autres cas de figure, il vient de passer sa première nuit dans un environnement qu’il ne connait pas. Il se retrouve seul et totalement abandonné. Il est donc nécessaire qu’il identifie de nouveaux repères, mais la séparation avec des collègues ou le décès d’un compagnon peut aussi être une source de pleurs.

Un chiot qui pleure pendant la nuit sans une minute d’interruption

De nombreux propriétaires décident de prendre un compagnon à quatre pattes sans penser aux contraintes d’une telle venue. Un animal a besoin d’attention, il est donc impossible de le laisser dans un coin sans lui accorder un peu de temps que ce soit pour le jeu ou les promenades.

Par conséquent, il n’est pas rare d’entendre un chiot qui pleure tout le temps dès que le maître a franchi le pas de la porte. C’est un total inconfort pour l’animal et une source de stress pour les voisins qui sont impuissants face à ce désarroi.

Il est important de noter que le chien adulte peut également pleurer toute la nuit pour un motif similaire. Il est important de noter que cela se produit aussi pendant la journée. Dans tous les cas, il suffit de se mettre à la place du chiot qui a passé près de 8 semaines avec quelques collègues et ses parents. Il pouvait se blottir au cours de la nuit contre sa maman, mais désormais ce n’est plus le cas. La fracture a été soudaine, il a donc perdu tous ses repères.

En parallèle, il est en contact avec des personnes qu’il ne connait pas, des odeurs terrifiantes et un environnement effrayant. En effet, il sera confronté au bruit du quotidien et pendant la nuit, il peut aussi avoir une nuisance sonore inconfortable. Les voisins se demandent combien de temps le chiot pourra pleurer sans s’interrompre. Il existe heureusement une solution qui consiste à l’aider à franchir ce cap. Inutile de le caresser ou de le tenir dans les bras, c’est une mauvaise habitude.

Pour la première nuit et les suivantes, il est recommandé de l’installer dans une pièce dont la superficie est petite. L’objectif premier est de le rassurer en lui proposant un nid douillet.

Plusieurs possibilités sont au rendez-vous comme le parc à chiots, une caisse de transport, et même une cage. Il faudra les ouvrir et installer un petit coussin. La chaleur est aussi un aspect important, installez une petite bouillotte à ses côtés pour qu’il puisse retrouver son confort d’antan.

pleur du chiot

Comment agir face à un chiot qui pleure tout la journée ?

Dans ce cas de figure, la cause peut être différente et c’est souvent la solitude qui s’avère être pesante. Dès que vous franchissez le pas de la porte, l’animal sait qu’il sera seul dans cet environnement qu’il ne connait absolument pas. Il est judicieux de lui apprendre à gérer cette solitude en l’éloignant de votre personne au fil des jours.

Lorsque vous êtes chez vous, il est peut-être intéressant de le mettre dans une pièce. Il n’est ainsi pas en contact avec son maître, c’est de cette manière qu’il pourra aisément apprendre à rester seul.

Par contre, il est possible de lui proposer des jouets pendant votre absence. Les Kongs sont intéressants, mais ce ne sont pas les seuls. Les vieilles paires de chaussures de monsieur ou un os à ronger du boucher ou acquis dans un commerce peuvent être efficaces. Il faudra également le promener régulièrement pour qu’il puisse faire ses besoins et voir qu’il y a des phases où il peut avoir votre attention.

Quelles solutions pour un chiot qui pleure du matin au soir ?

Parfois, un animal aura la capacité de s’exprimer toute la journée, et même la nuit sans aucune interruption. Dans ce contexte, nous ne sommes plus face à une solitude pesante ou un manque d’attention. Il y a sans doute un problème qu’il est nécessaire de découvrir. Il peut par exemple avoir mal ou être la cible d’une maladie. Une otite, des douleurs au ventre ou aux dents sont susceptibles d’être à l’origine de ce comportement. Un petit tour chez le vétérinaire vous permettra de connaitre rapidement la cause.

Si les pleurs sont soudains, il y a sans doute quelque chose qui a pu l’effrayer ces derniers jours. Par exemple, il aboie contre la fenêtre ou la porte. Tentez de savoir si des travaux sont effectués dans les alentours, le marteau piqueur est très désagréable pour les chiots. Ils auront donc tendance à aboyer ou à « mouiner » pour exprimer leur désarroi.

Il existe une astuce très sympathique pour cette situation, elle concerne la radio. Cette dernière a les moyens de masquer le bruit angoissant, cela est aussi valable pour la télévision. Veillez à ne pas augmenter le volume pour ne pas déranger les voisins, mais le chiot ne pourra plus entendre ce qui est une source d’angoisse.

chiot qui pleure la nuit

Comment résoudre les pleurs liés à votre absence ?

Nous avons évoqué au préalable plusieurs solutions comme les jouets ou la mise à l’écart. Il peut aussi être judicieux de réaliser de faux départs. Cela permet aux chiots de se familiariser avec ce contexte, il comprendra rapidement que vous rentrerez au domicile. Au début, privilégiez une absence relativement courte puis augmentez le temps au fil des jours. Il faudra par contre jouer le jeu en enfilant le manteau, en prenant le sac, les clés… Allumez aussi la TV ou la radio pour lui montrer que c’est l’heure du départ.

Au fil des semaines, il sera tellement habitué par le fait de vous voir partir qu’il n’aura plus aucune raison d’avoir peur. Pour varier le temps d’absence, il est par exemple intéressant de commencer à quelques secondes pour arriver à 30 minutes au bout d’une semaine. Il sera par contre judicieux de varier les moments, car les chiots repèrent rapidement les signaux d’alerte.

Si vous souhaitez l’isoler dans une pièce à part, n’oubliez pas de fermer la porte afin de lui montrer qu’il s’agit d’une véritable séparation. Comme c’est le cas pour les faux départs, vous pouvez varier les temps tout en le changeant à chaque fois de pièce.

Existe-t-il d’autres astuces face à un chiot qui pleure ?

Lorsque vous aurez trouvé la cause du problème, il sera généralement très facile d’y remédier. Si aucune solution n’est identifiée au plus vite, il est peut-être intéressant de le conduire chez le vétérinaire notamment pour balayer d’un revers de la main un éventuel problème de santé. Il est impératif de comprendre que les pleurs et l’aboiement représentent une méthode de communication pour les animaux. Ils n’ont pas l’usage de la parole et tentent de s’exprimer avec les moyens qu’ils ont.

Pour que la cohabitation se passe au mieux, n’oubliez pas de le promener régulièrement dans différentes zones pour qu’il puisse s’habituer à tous les bruits : voitures, chiens, tracteurs, travaux… Lorsqu’il se retrouvera seul, il ne sera plus angoissé par ceux-ci. Si son arrivée est difficile surtout si d’autres animaux sont au rendez-vous, il est judicieux d’opter pour un diffuseur. Ce dernier envoie dans l’atmosphère des particules apaisantes comme pour les phéromones.

La température ambiante peut être une source de problèmes. Le chiot aura peut-être tendance à pleurer parce qu’il a froid. Dans ce cas de figure, n’hésitez pas à lui installer un tapis confortable à l’intérieur sans l’éloigner du chauffage par exemple. S’il évolue à l’extérieur, il est largement recommandé d’installer une niche isolée, abritée du vent et des intempéries. Ajoutez un coussin confortable ou encore de la paille pour qu’il puisse avoir bien chaud tout au long de l’hiver. Vérifiez également qu’il a de l’eau et des croquettes à disposition.

BESOINS DE PLUS DE CONSEILS ?

Recevez par email 3 vidéos gratuites liées à l'éducation du chiot, réalisées par nos partenaires de chez Wamiz TV, et des éducateurs canins comportementalistes. Une simple adresse mail suffit !